Prévention des comportements à risque et de leurs conséquences

Le défi imposant d'une marche de 600km permet aux participantes de tester leurs capacités autant que leurs limites physiques et mentales. Le fait d'être exposé aux éléments jour et nuit, de devoir constamment être conscient de l'évolution de la météo et de l'environnement, remet à sa place le sens de l'intégrité physique et psychique de chacune. Devoir réagir de façon responsable et conséquente aux imprévus amène un nouveau sens du respect de soi-même et des autres. L'ampleur de l'expédition permet aussi de développer la volonté de persister lorsque les choses deviennent difficiles. Les participantes acquièrent la conviction d'être capable de relever des défis importants, et peuvent transposer cette force dans d'autre domaines et l'appliquer à d'autres projets, notamment professionnels.

 

Prise de conscience et émancipation par rapport aux phénomènes de dépendance

Le contact prolongé avec la nature et l'expérience concrète du lien étroit d'interdépendance que chacune entretient avec l'environnement et le groupe, permet de réaliser que les dépendances de tout ordre peuvent laisser la place à des relations saines et constructives. Les situations imprévisibles auxquelles font face les jeunes lors de l'expédition leur permettent de découvrir leur résilience innée, leur autonomie et leur capacité d'improvisation. De plus, faire l'expérience de deux mois de vécu intense sans accès à internet et sans téléphone portable, loin de l'environnement social et familial habituel, amène les jeunes à une réflexion profonde sur leurs valeurs et leur mode d'interaction avec le monde qui les entoure.

 

Reconstruction identitaire après des vécus traumatiques

L'effort physique sur la durée ainsi que le contact ininterrompu avec les éléments naturels permet aux jeunes de reconstruire un rapport avec le corps sur de nouvelles bases, de réapprendre à connaître leurs besoins vitaux tant physiques qu'émotionnels et de reprendre contact avec leur corps. Apprendre à prendre soin de soi et des autres dans le respect, avec un minimum de matériel, augmente le sentiment d'auto-détermination. Les longs moments de silence lors de la marche suivis par les échanges en groupe plus intenses autour du feu permettent aux jeunes de réfléchir en profondeur sur leurs sentiments d'aliénation et leurs loyautés, ainsi que sur leurs peurs et leurs espoirs.

Retour au Sextant