Stéphanie Marti : En tant que thérapeute sociale, Stéphanie voit tout le potentiel de ce projet pour amener les jeunes à se dépasser sur le plan physique et existentiel, mais aussi pour se reconnecter avec les éléments, se recentrer et retrouver une nouvelle forme d'équilibre. Travailleuse sociale hors-murs à Lausanne pendant de nombreuses années et bientôt titulaire d'un master en travail social, elle a côtoyé intensivement des jeunes de la population ciblée. Elle les a suivies et accompagnées dans divers contextes individuels, collectifs et communautaires, allant de l'hôpital psychiatrique aux cours de justice, des studios de musique à la salle de sport, de la rue aux bureaux des services sociaux. Elle connaît très bien les diverses problématiques qu'elles rencontrent, ainsi que les diverses structures d'accompagnement et d'encadrement à Lausanne et dans le Canton de Vaud. Elle s'intéresse aussi au travail artistique avec les jeunes tout au long du processus, par le biais de l'écriture, du dessin, et de la création avec des objets naturels pour les aider à intégrer un vécu fort, et de pouvoir se l'approprier au niveau symbolique.

 

 

Emmanuel Diserens: Professeur de sports au niveau secondaire depuis 8 ans, coach de foot féminin et instructeur de capoeira, Emmanuel a aussi de l'expérience comme éducateur dans des foyers, des centres de loisirs ainsi que dans le travail hors murs. Dans le courant de son travail avec les adolescents, tant dans le cadre scolaire qu'associatif, il a pu constater les énormes lacunes dans la connaissance qu'ils ont des possibilités ainsi que des limites de leur propre capacité physique. Pour lui, l'activité sportive dans la nature est ideale pour reconstruire le rapport à soi-même, ainsi que pour renouer avec un monde naturel dont les jeunes ignorent souvent tout. Il voit aussi un grand potentiel par le travail du groupe, pour développer la solidarité, l'attention à l'autre, ainsi que les responsabilités partagées. Musicien-compositeur, il souhaite également mener un travail créatif d'écriture avec les jeunes tout au long du projet.

 

 

Matthias Bart: Matthias a fait son premier feu par friction alors qu'il avait 8 ans. Depuis, il passe autant de temps que possible à s'entraîner, tester, découvrir des techniques, faire de l'archéologie expérimentale, du travail sur cuir, de la forge, et autres activités de bushcraft. Son but depuis des années est d'entraîner sa capacité d'adaptation et de la transmettre par des cours de bushcraft qu'il propose à un public très varié, afin d'accompagner les personnes à tendre vers un accord avec la nature. Il teste du matériel d'outdoor pour diverses entreprises, et il est actif dans plusieurs projets de développement d'équipement d'extérieur. Il a côtoyé des jeunes en difficulté avec la justice lors de sa première formation en droit, où il a effectué les suivis de plusieurs situations en tant qu'avocat. Il travaille actuellement à temps partiel comme coordinateur du Programme CTI Entrepreneurship à l’EPFL en vue de devenir coach de start-up.

 

 

Laureline Ballif: Psychologue sociale avec une formation complémentaire en criminologie, elle s'intéresse tout particulièrement au travail de prévention. Au bénéfice d'une expérience de travail avec des jeunes migrants dans le cadre d'une mesure d'insertion socio-professionnelle, elle a effectué des suivis psycho-sociaux avec des jeunes de 18 à 25 ans, et a assuré le lien avec les intervenants du réseau de santé et avec les assistants sociaux. Elle privilégie le développement du lien de confiance ainsi que des dynamiques respectueuses dans des groupes de jeunes.

 

Bastian Keckeis: Dessinateur en bâtiments de première formation, Bastian a de tous temps été attiré par la nature et la vie en extérieur. Il a découvert l'aquarelle lors de sa deuxième formation en architecture paysagère, puis le pouvoir transformateur des randonnées de longue distance lors d'une marche de 3 mois sur le chemin de Compostelle. Depuis, Bastian a obtenu son diplôme d'accompagnateur en montagne, et organise depuis 2006 des randonnées qui allient marche et aquarelle. Grand adepte du carnet de voyage, il encourage les participants dans ses excursions à entrer en contact avec la nature et avec eux-mêmes, tant par le dessin ou la peinture, que par l'écriture. Il enseigne aussi le dessin aux étudiants en architecture à l'EPFL.

 

Sabrina Alberti: Physiothérapeute de première formation, et psychologue clinique de seconde, Sabrina a fait du travail psycho-corporel sa spécialité depuis une quinzaine d'années. Elle enseigne le tai-chi depuis 1995 et a accompagné de nombreux groupe dans des randonnées alliant découverte du paysage, découverte de soi, et pratique du tai-chi dans les paysages alpins du Valais. Elle a une grande familiarité avec la randonnée en montagne, puisqu'elle a pratiqué cette discipline pendant de nombreuses années, dont la participation à une Patrouille des Glaciers. Sabrina est aussi titulaire d'un brevet fédéral de formatrice d'adultes, et est enseignante à la HES-SO.

 

Johanna Robinson: Psychologue sociale FSP, elle a conçu et mis en place en 2007 la mesure d’insertion socio-professionnelle “MigrAction” (MISJAD) à l’Espace social Mozaïk de l’Association Appartenances. Depuis, elle offre un accompagnement psycho-social à des groupes de jeunes issus de la migration, en vue de leur insertion professionnelle et de la construction de leur projet de vie. Sa première formation comme ethnomusicologue et plusieurs années de travail de terrain dans les communautés amérindiennes d'Amérique du Nord l'ont convaincue de l'importance pour les jeunes de renouer avec la terre et le monde naturel. Son expérience professionnelle compte 20 ans de développement et de gestion de projets dans le domaine socio-culturel, tant aux Etats-Unis qu’en Suisse.

Retour au Sextant